Défendre les droits de l'homme dans la gouvernance des organismes sportifs

Les organismes sportifs jouent un rôle essentiel dans l'organisation de grands événements sportifs, car ils définissent les attentes et les normes selon lesquelles les événements doivent être organisés. En mettant en œuvre les droits de l'homme dans le cadre de leur propre gouvernance et de leurs propres opérations, les organisations sportives peuvent prendre des mesures importantes pour protéger les valeurs du sport et mettre en œuvre le respect des droits de l'homme.

Un droits de l'homme guide pour les organismes sportifs de toutes tailles a été lancé lors de l'Assemblée générale de la Fédération des jeux du Commonwealth (CGF), à la veille des Jeux du Commonwealth 2018 à Gold Coast, en Australie.

"Défendre les droits de l'homme dans la gouvernance des organismes sportifs"présente les droits de l'homme aux organismes sportifs, grands et petits, en tirant les leçons du Comité international olympique, de la FIFA, de l'UEFA et de la Fédération des Jeux du Commonwealth et en soulignant quatre mesures concrètes que les organismes sportifs peuvent prendre pour intégrer les droits de l'homme dans la gouvernance de leurs organisations Ciblé explicitement sur la gouvernance, ce guide est destiné à être examiné par les instances sportives et les conseils d’administration.

L'équipe de Pierre a été développé par l'IHRB et la Mega-Sporting Events Platform for Human Rights par le biais de son groupe de travail sur les organismes sportifs présidé par David Grevemberg (directeur général, CGF) et David Rutherford (commissaire en chef, Commission des droits de l'homme de DLA Piper et Unicef ​​UK, et contribution du CIO, de la FIFA, de l'UEFA et du CGF.

Le Guide est également disponible en Français.

Articles Relatifs