Progrès supplémentaires en intégrant les droits de l'homme dans la politique sportive des États du Commonwealth

Avec l'adoption par les États du Commonwealth de La déclaration de consensus du Commonwealth sur la promotion des droits de l'homme dans et par le sport Les États ont rejoint le Commonwealth Sports Movement's Déclaration de politique de CGF sur les droits de l'homme et INDH du Commonwealth Déclaration de Londres dans un engagement commun des Etats et du Sport à protéger et respecter les droits de l'homme dans et par le sport.

Notre blog Progrès en matière d'intégration des droits de l'homme dans la politique sportive du Commonwealth décrit les progrès accomplis jusqu'à la mi-2018. Depuis lors, le Commonwealth s'est concentré sur trois domaines croisés du sport et des droits de l'homme:

1. Réponse au COVID-19:

Les pays du Commonwealth ont conçu des protocoles, des stratégies d'atténuation des risques, des outils de planification et des mesures de sensibilisation et de sensibilisation pour soutenir la reprise sécuritaire du sport et de l'activité physique. La politique du sport, la prestation et la programmation des compétitions intégreront des mesures de prévention améliorées, des protocoles d'hygiène et de distance physique, diverses modifications d'événements et d'activités et des considérations sur la recherche des contacts.

Les pays continueront à partager les bonnes pratiques et les enseignements clés sur les réponses au COVID-19 dans le sport par des moyens en ligne, notamment le Centre de réponse au coronavirus du Commonwealthet évaluer les implications politiques des approches modifiées et innovantes adoptées pour soutenir la prestation du sport communautaire, du sport pour le développement et des événements sportifs en réponse au COVID-19.

2. Sport et bonne gouvernance, droits de l'homme et intégrité dans la nouvelle normalité:

Les ministres des Sports ont convenu que la pandémie pourrait avoir un impact négatif sur les progrès réalisés jusqu'à présent dans le Commonwealth en ce qui concerne la promotion de l'égalité des sexes, la non-discrimination, l'amélioration de l'accessibilité et de l'inclusion, la sauvegarde des athlètes et des participants et la protection de l'intégrité du sport. Les ministres ont réaffirmé qu'une action collective aux côtés du Commonwealth Sport Movement pour promouvoir la bonne gouvernance, réaliser l'égalité des sexes, prévenir et combattre la corruption, protéger l'intégrité du sport, protéger les participants et promouvoir les droits de l'homme et l'inclusion dans le sport était essentielle pour maximiser l'impact positif du secteur. .

Les ministres ont noté la cohérence des La déclaration de consensus du Commonwealth sur la promotion des droits de l'homme dans et par le sport (qui a été adopté par tous les États en octobre 2020) avec pour pilier central des objectifs de développement durable de «ne laisser personne de côté». Les ministres ont appuyé les points de consensus sur:

  • tolérance zéro pour la violence, le harcèlement, les abus ou la discrimination, avec un accent particulier sur les enfants et les groupes en situation de vulnérabilité
  • réaliser l'égalité des sexes;
  • plaider pour l'accès au sport, à l'éducation physique et à l'activité physique pour tous; et,
  •  combattre l'arbitraire et autres abus dans le sport.

Reconnaissant la nécessité de promouvoir et de protéger tous les droits de l'homme dans le sport afin d'intensifier la lutte contre le racisme, la discrimination, la violence, l'exploitation, les abus et le harcèlement, les ministres ont fermement réitéré leur condamnation de toutes les formes de racisme et de discrimination et souligné l'importance d'une action concertée et concertée. par les gouvernements, les organisations sportives et la société civile, dans et par le sport, pour faire face à ce problème systémique et structurel.

Les prochaines étapes encourageront le passage à l’action en élaborant un programme type pour examen par les États individuels et pour une action collective des États. Ces travaux seront achevés d'ici mai 2021 avant MINEPS VII et le 10th Réunion des ministres des sports du Commonwealth.

3. Suivi et évaluation de la réponse, de la récupération et de l'impact à long terme du sport:

Des progrès substantiels ont été accomplis dans l'élaboration d'indicateurs pour mesurer la contribution du sport aux ODD. La majorité de ces indicateurs sont également des indicateurs des droits de l'homme. Indicateurs du sport et des ODD fournis sur demande directe de la 9e réunion des ministres des sports du Commonwealth (9CSMM), Action 2 de la Plan d'action de Kazan et le domaine d'action 4 du Plan d'action des Nations Unies sur le sport au service du développement et de la paix, tout en s'alignant sur l'approche de suivi et d'évaluation du Plan d'action mondial de l'OMS sur l'activité physique 2018-2020  (GAPPA) et Initiative d'éducation physique de qualité.

Les ministres des sports du Commonwealth ont vivement félicité les indicateurs pour adoption en 2021 sur les plates-formes pertinentes du Commonwealth et des Nations Unies et pour utilisation par les pays membres cherchant à renforcer la contribution du sport au développement national.

Le Commonwealth assure le secrétariat du Groupe de travail ouvert pour la fin (OWEG). Le 3rd La réunion de l'OWEG se tiendra virtuellement les 2/3 décembre 2020. Le thème est du développement à la mise en œuvre. Il y a six projets pilotes nationaux en cours. L'intention est maintenant d'étendre l'adoption à partir de cette base.

Maurice est un excellent exemple de stratégie nationale du sport qui s'aligne sur les ODD et les obligations des États en matière de droits humains Stratégie nationale du sport et de l'activité physique de Maurice Maurice teste également le cadre d'indicateurs ODD de l'OWEG. L'équipe du sport au service du développement et de la paix du Secrétariat du Commonwealth a contribué à l'élaboration de la stratégie.

Articles Relatifs