Déclaration sur la fondation du Centre pour le sport et les droits de l'homme le 8 juillet 2021

L'Organisation internationale du travail ("OIT"); La Confédération syndicale internationale ("CSI"); L'Organisation internationale des employeurs ("OIE"); Le Département fédéral suisse des affaires étrangères ("DFAE"); La Fédération des Jeux du Commonwealth ("CGF"); Human Rights Watch ("HRW"); L'Association mondiale des joueurs ("WPA"); et l'Institut pour les droits de l'homme et les entreprises ("IHRB"); chacun un "Institution fondatrice" du Centre pour le sport et les droits de l'homme (le "Centre"), en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme ("HCDH");

RECONNAÎTRE que le monde du sport – y compris les méga-événements sportifs – ne peut se démarquer de ses impacts sociaux très importants – à la fois positifs et négatifs.

PRENDRE EN COMPTE que le sport peut renforcer les libertés et célébrer la dignité humaine, mais peut également provoquer, contribuer ou être associé à la violation des droits de l'homme internationalement reconnus, y compris la discrimination et les abus.

METTRE L'ACCENT SUR qu'il est essentiel de s'assurer que le monde du sport est en plein alignement avec les droits de l'homme internationaux et les instruments, principes et normes connexes.

PRENDRE NOTE que, bien qu'il y ait une génération de travail à faire pour aligner pleinement le monde du sport avec les principes fondamentaux de la dignité humaine, des droits de l'homme et des droits du travail, une action collective urgente est essentielle dans les stratégies de protection et de respect de tous les droits de l'homme internationalement reconnus dans et par le sport, y compris l'accès à un recours effectif pour les victimes d'atteintes aux droits humains impliquant le sport à tous les niveaux.

RÉITÉRER qu'en travaillant ensemble, nous pouvons construire un monde du sport sûr, responsable et responsable qui contribue au développement durable.

CONSIDÉRER que l'alignement entre le sport et les droits de l'homme présente d'énormes opportunités pour l'avenir du sport et pour le respect, la protection et la promotion des droits de l'homme dans le monde.

RÉAFFIRMER que les Principes de Sporting Chance représentent un engagement partagé à réaliser les droits humains dans et par le sport.

et lors de la fondation du Centre, ensemble DÉCLARER que le Centre :

  1. Chercher à réaliser un monde du sport qui respecte, défend et promeut pleinement les droits de l'homme conformément aux principes du Sporting Chance.
  2. Être indépendant, enraciné dans les normes internationales des droits de l'homme et engagé à faire avancer l'agenda des droits de l'homme lié au sport à tous les niveaux.
  3. Travailler collectivement en engageant et en soutenant les efforts de tous les acteurs de l'écosystème mondial du sport, y compris les personnes et les communautés affectées par le sport, les organismes sportifs, les organisateurs d'événements sportifs, les gouvernements, les organisations intergouvernementales, les sponsors, les radiodiffuseurs et autres partenaires commerciaux, la société civile, y compris les syndicats représentants et membres, et les employeurs et leurs associations.
  4. Donner la priorité aux droits des personnes et des groupes concernés dans la stratégie et les activités du Centre, en mettant l'accent sur ceux qui font du sport une réalité : athlètes, travailleurs, fans, communautés, bénévoles, officiels et presse.
  5. Influencer et rassembler les acteurs de l'ensemble de l'écosystème du sport et exploiter leurs engagements et efforts collectifs pour relever efficacement les défis urgents et complexes des droits de l'homme affectant les personnes impliquées et impactées par le sport, et les impliquer dans les solutions.
  6. Favoriser des opportunités positives qui génèrent un changement sociétal durable en générant une prise de conscience, en renforçant les capacités et en créant une valeur partagée dans le monde du sport.
  7. Agir conformément, défendre et entretenir collectivement les valeurs d'être digne de confiance, légitime, innovant, collaboratif et habilitant.
  8. Créer des espaces sûrs pour un dialogue courageux et ambitieux et une action collective courageuse et audacieuse ancrée dans les normes internationales des droits de l'homme, mobilisant tous les acteurs du sport.
  9. Catalyser un domaine émergent sur le sport et les droits de l'homme, en scrutant continuellement l'horizon pour développer des preuves et des stratégies pour relever les défis et les opportunités à venir.
  10. S'engager à mettre en œuvre les normes les plus élevées de bonne gouvernance, d'indépendance, de transparence et de responsabilité.
  11. Être fondé sur des données probantes et fondé sur des organismes existants de recherche et de connaissances crédibles.
  12. Fournir des ressources et des services accessibles au public en tant que bien public.
  13. Chercher à travailler par consensus dans tous les organes formels du Centre tout en préservant à tout moment l'indépendance du Centre.

DÉCLARATION LORS DE LA FONDATION DU CENTRE POUR LE SPORT ET LES DROITS DE L'HOMME LE 8 JUILLET 2021

L'Organisation Internationale du Travail ("OIT"); La Confédération Syndicale Internationale ("CSI"); L'Organisation Internationale des Employeurs ("OIE"); Le Département Fédéral des Affaires Étrangères ("DFAE"); La Fédération des Jeux du Commonwealth ("FJC"); Human Rights Watch ("HRW"); L'Association mondiale des joueurs, un secteur d'UNI Syndicat mondial   ("WPA"); et L'Institut des droits de l'homme et des entreprises ("IHRB"); chacun une "Institution fondatrice" du Centre pour le Sport et les Droits de l'Homme (le "Centre"), ainsi que Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme ("HCDH");

RECONNAISSANCE que le monde sportif – y compris les événements sportifs majeurs – ne peut pas faire abstraction de ses impacts sociaux – tant positifs que négatifs.

PRENNENT EN COMPTE le fait que le sport peut renforcer les libertés et la dignité humaine, mais qu'il peut aussi être la cause, contribuer ou être associé à la violation des droits de l'Homme international reconnus, y compris la discrimination et les mauvais traitements.

SOULIGNANT qu'il est essentiel de veiller à ce que le monde sportif soit pleinement en phase avec les droits de l'Homme internationaux et les instruments, principes et normes y relatifs.

AVIS que, s'il ya une génération de travail à faire pour aligner pleinement le monde sportif sur les principes fondamentaux de la dignité humaine, des droits de l'Homme et des droits du travail, il est essentiel de mettre en œuvre une action collective urgente dans les stratégies visant la protection et le respect dans et par le sport de tous les droits de l'Homme internationalment reconnus, y compris l'accès à un recours efficace pour les victimes de violations des droits de l'Homme impliquant le sport à tous les niveaux.

RÉITÈRENT qu'en travaillant ensemble, nous pouvons construire un monde sportif sûr, comptable et responsable qui contribue au développement durable.

CONSIDÉRANT que l'alignement entre le sport et les droits de l'Homme offre des possibilités considérables pour l'avenir du sport et pour le respect, la protection et la promotion des droits de l'Homme à travers le monde.

RÉAFFIRMENT que les principes "Chance sportive" constituant un engagement commun en vue de la concrétisation des droits de l'Homme dans et par le sport.

et ensemble DÉCLARATION que suite à la création du Centre, celui-ci devra :

  1. Viser à respecter un monde sportif qui respecte, soutient et promeut pleinement les droits de l'Homme conformément aux principes "Chance sportive".
  2. Être indépendant, ancré dans les normes internationales relatives aux droits de l'Homme et déterminé à faire progresser la cause des droits de l'Homme liés au sport à tous les niveaux.
  3. Travailler collectivement en associant et en soutenant les efforts de tous les acteurs de l'écosystème sportif mondial, y compris les personnes et communautés liées par le sport, les organismes sportifs, les organisateurs d'événements sportifs, les gouvernements, les organisations intergouvernementales, les sponsors, les diffuseurs et autres partenaires commerciaux, la société civile, y compris les représentants et les membres des syndicats, ainsi que les employeurs et leurs associations.
  4. Donner la priorité, dans la stratégie et les activités du Centre, aux droits des personnes et groupes touchés, en mettant l'accent sur ceux qui font le sport: les athlètes, travailleurs, supporters, communautés, volontaires, fonctionnaires et la presse.
  5. Influencer et réunir des acteurs issus de l'ensemble de l'écosystème sportif et tirer parti de leurs engagements collectifs et des efforts qu'ils déploient pour attaquer efficacement aux problématiques de droits de l'Homme urgentes et complexes qui ont provoqué les personnes générées dans le sport et les résultats par celui-ci, et s'impliquer dans la recherche de solutions.
  6. Encourager des opportunités positives qui déclenchent durablement un changement sociétal en sensibilisant le public, en développant les capacités et en créant de la valeur partagée à travers le monde sportif.
  7. Agir conformément aux valeurs de confiance, de légitimité, d'innovation, de collaboration et de facilitation, les défendre et les entretenir collectivement.
  8. Créer des espaces sûrs pour un dialogue courageux et relatifs et une action collective courageuse et audacieuse, ancrés dans les standards internationaux aux droits de l'Homme et mobilisant tous les acteurs du sport.
  9. Catalyser un domaine émergent portant sur le sport et les droits de l'Homme, en scrutant continuellement l'horizon pour développer des données et des stratégies de répondant aux défis et aux opportunités à venir.
  10. S'engager à appliquer les normes les plus élevées de bonne gouvernance, d'indépendance, de transparence et de responsabilité.
  11. Être guidé par des preuves et se baser sur des corpus existants de recherches et de connaissances crédibles.
  12. Fournir des ressources et des services accessibles au public en tant que bien public.
  13. S'efforcer de travailler par consensus au sein de tous les organes officiels du Centre tout en préservant en tout temps l'indépendance du Centre.

Articles Relatifs